Santé, stress et système immunitaire

Diane Bernard

Article de Diane Bernard

La semence de la peur possède un haut taux de germination. Regardez-la se propager à l’annonce des nouveaux virus. Je me suis attardée aux réactions qu’engendre le stress sur le système immunitaire et aux effets qu’il provoque sur l’organisme. Réagir consciemment au stress permet de prendre les moyens nécessaires pour prévenir ce qui est souvent l’illusion d’une catastrophe.

Qu’est-ce que le stress? Le stress est d’abord un signal d’alarme utile : Attention! Situation dangereuse! Il engendre des réactions réflexes de l’organisme devant une situation qui demande une réponse immédiate.

Lorsque le cerveau sonne l’alarme, les réactions sont immédiates. Le corps fait appel à toutes ses énergies afin de faire face positivement au stress. Fuir ou affronter. Le rythme cardiaque augmente, les vaisseaux sanguins se contractent et l’adrénaline s’élève. Ces réactions déclenchent la production de diverses hormones dont le cortisol. Celui-ci agit comme anti-inflammatoire et freine l’activité du système immunitaire qui devient moins efficace et rend plus vulnérable aux maladies.

La vie est parfaite. Le système immunitaire nous défend contre les intrus du dedans (microbes, virus…). Quant aux intrus du dehors qui nous excitent comme s’ils étaient des tigres, notre organisme se met en alerte pour nous permettre de fuir ou d’attaquer : le rythme cardiaque augmente, l’adrénaline s’élève, etc.

Toutefois, pouvons-nous fuir ou attaquer la peur de mal paraître, la peur de parler en public, la peur d’être observé par le patron, etc. Ces stress ne sont pas de véritables tigres qui mettent notre vie en péril! Et pourtant, nous réagissons comme tel. Ne pouvoir ni fuir ni attaquer maintient notre organisme en état d’alerte, l’épuise et le rend fragile à la maladie.  L’incapacité à faire face à la source du stress rapidement maintient le système en alerte et entraîne l’épuisement des ressources corporelles. Arriveront alors la fatigue, la sensation de surmenage, l’anxiété, les grippes et les rhumes.

Lorsque le cerveau sonne constamment l’alerte, l’organisme n’a plus d’énergie pour répondre à la demande. Un stress chronique peut apparaître et engendrer des effets plus nocifs tels : ulcères, insomnie, problèmes cardiaques, maladie mentale, etc.

POUR FAIRE FACE AU STRESS

Prendre conscience du stress : quelles sont mes réactions physiques ou émotives?

Évaluer le danger : quel est le véritable danger pour moi ici maintenant?

Évaluer les ressources disponibles : comment puis-je me sortir de ce pétrin?

Dois-je le faire maintenant? Sinon quand le ferais-je?

Respirer par le nez pour demeurer dans la conscience du moment présent

Privilégier certains aliments et plantes :

– des aliments riches en protéines qui stimulent la production de dopamine, comme le poisson, les coquillages, les oeufs, le fromage;

– des glucides complexes (les céréales complètes);

– des aliments riches en acides gras essentiels (oméga-3 et -6) comme les noix et les poissons;

– des aliments riches en antioxydants : les fruits et légumes en regorgent.

Privilégier certaines plantes :

– des plantes qui calment et renforcent l’immunité comme l’ail, le basilic, la mélisse et le persil.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s